Intérieur de la maison.

 Jadis on rassemblait tout dans une maison – étable – grange. Les grains au grenier, les hommes à un bout et les bêtes à l’autre. Hommes et bêtes étaient séparés par une cloison. (Chez mes grands parents elle était en bois). La chaleur était communicante, mais les odeurs aussi. A la fin  du XVII e siècle, la moitié des toits est encore en genêt, en paille de seigle ou en roseau.

rue du Rest

Dans cette maison on observe à gauche la partie réservée aux bêtes. C’est une petite maison  qui elle n’a qu’une pièce à vivre.

Dans les fermes 1946.

D’un côté, une porte s’ouvre sur une grande chambre et de l’autre sur la pièce à vivre. Une grande table massive occupe le tiers de cette pièce. Dos au mur le vaisselier avec ses assiettes Henriot. Cela n’est pas est le signe d’une certaine aisance, mais plutôt du souci de décorer sa maison. Jouxtant l’âtre, le fourneau à charbon annonce un début de modernité. A l’opposé la cage à bois. Une étagère est suspendue à la poutre maitresse pour les pains de la semaine. Le sol de la maison est en terre battue. L’entrée en ciment ou en ardoise bleue. La cheminée monumentale permet de s’assoir sur des bancs disposés sur le côté.

ferme Kerzu

Symbolique de cet ordre des choses, la porte de la maison est ouverte, au moins quand l’habitant est chez lui, ainsi que celle du lit clos. Une porte fermée, et les voisins peuvent imaginer une maison mal tenue, un lit défait, une activité répréhensible.

Les saucisses et les andouilles pendent au dessus des têtes. La crémaillère est encore là, bien que peu utilisée. Suspendue au plafond, la lampe à pétrole qui n’est allumée que les soirées d’hiver. Les fenêtres peu nombreuses  souvent deux, sont petites. Il faut se souvenir que la province de Bretagne taxait les maisons d’après leur surface vitrées. L’impôt sur les portes et fenêtres crée en 1798 ne sera supprimé qu’en 1925.

kerscao

Maisons typique de Tregourez autrefois. Bâtie en 1768 devait être à l’origine couverte de chaume. Le maçon S…. aurait été payé par une parcelle de terre de 1,5 hectare. Inscription kerscao : P.ALAIN PERON – E.MARIE MAHE

12345...33

tout et n'importe quoi |
infocoursbautain |
Logos |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | agencevirtuel
| rebellesimpliquees
| La violence conjugale, aime...